Return to site

Le secret des entreprises qui survivent

4 raisons de réfléchir à la transformation numérique de votre PME

· Numérique,transformation

Manque de temps, manque de connaissance, peur du changement ; peu de dirigeants de PME considèrent la transformation numérique de leur entreprise. Pourtant, des faits éclairants soulignent l'importance d'opérer cette transition.

1. 80% des faillites sont dues à des difficultés de trésorerie

En Belgique, la première cause de faillite des entreprises est liée à des difficultés de trésorerie; soit un différentiel entre les flux entrants et sortants. Une trésorerie positive repose sur 3 éléments:

  • Le business-model; c'est-à-dire idéalement un modèle d'affaires où le client paie l'entreprise avant que celle-ci ne doivent payer ses fournisseurs (dont le personnel, ONSS etc.);
  • La négociation des délais de paiement avec les fournisseurs;
  • Une facturation régulière et exacte.

Or, de nombreux outils et services numériques facilitent la vie des entreprises grâce à la facturation et le suivi automatiquement des paiements ou proposent même le paiement anticipé de vos factures comme Edebex ou Koalaboox, par exemple. Pourtant, rares sont les entreprises qui y font appel.

Mais surtout peu d'entreprises, et plus particulièrement les PME, repensent leur business-model pour inverser leurs flux de trésorerie comme le permet le modèle des abonnements, par exemple.

A noter, selon une étude du Bureau fédéral pour la Simplification Administrative, la facturation électronique permettrait d'économiser 5 à 9€ par facture.

2. Les clients sont devenus terriblement infidèles 

Qu'il s'agisse de particuliers ou d'entreprises, les clients sont devenus terriblement infidèles. Souvent très informés grâce aux recherches qu'ils mènent sur le web, ils comparent en permanence prix et offre (même en magasin) et passent d'un fournisseur à l'autre.

Autrefois, cantonnés aux choix locaux, les clients peuvent désormais acheter des biens et services dans le monde entier ... et souvent être livrés plus vite que par l'entreprise située près de chez eux. Si le monde entier est devenu le terrain de jeu de vos clients, la concurrence est passée de locale à mondiale.

3. Le service n'est pas le fort des entreprises belges

Saviez-vous que près de 9/10 clients sont prêts à changer de fournisseur, simplement pour un meilleur service-client? Domaine dans lequel, les startups et les entreprises américaines, par exemple, excellent. Si ce point mérite l'attention des PME belges, il constitue également une opportunité de différentiation.

89% des clients sont prêts à changer de fournisseur, à prix équivalent, simplement pour un meilleur service client

4. Les PME belges sont à la traîne en termes de numérisation

Aujourd'hui, le trafic des sites web émane à parts quasi égales entre smartphones, tablettes et ordinateurs. Ce qui signifie que plus de la moitié des visiteurs consultent les sites web à partir d'un smartphone ou d'une tablette. Pourtant, selon une étude récente de l'AdN (octobre 2016), seuls 15% des sites web des entreprises wallonnes sont responsives ou compatibles avec ces terminaux (contre 40% en France).

Autres éléments interpellants, seuls 22% des entreprises wallonnes proposent une simulation en ligne et 17% vendent en ligne.

En 2015, 80% des entreprises qui ont fait faillite ne disposaient pas d'un site web.

La transformation numérique, parfois perçue comme une menace, est en réalité une opportunité pour les dirigeants de PME. 

Pour paraphraser Darwin, en plein numérisation de l'économie, retenons que:

Bannière Digital Boostcamp
All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly